5 IDÉES REÇUES SUR LA THÉRAPIE PSYCHOLOGIQUE

5 IDÉES REÇUES SUR LA THÉRAPIE PSYCHOLOGIQUE

(Et comment augmenter vos chances de suivre une thérapie réussie !)

 
 

Si vous entretenez certaines idées reçues, il y a de fortes chances pour que vous ne profitiez pas ou peu de vos séances et que vous soyez finalement déçus par rapport à ce qu’une thérapie pourrait avoir de positif dans votre vie.

Il existe de nombreux articles sur l’influence bénéfique qu’une thérapie peut avoir chez le patient. Par contre, il y en a beaucoup moins sur l’influence que le patient peut lui-même avoir sur le bon déroulement de sa propre thérapie. Bien sûr, le talent et le savoir-faire du thérapeute vont aider le patient à chercher en lui son potentiel et lui apprendre à le déployer. Mais l’attitude de ce dernier, tout comme ses attentes et ses croyances, jouent également un rôle crucial dans ce cadre. Ainsi, le psychologue aura du mal à aider un patient insuffisamment réceptif et, de son côté, le patient risque de ne pas recevoir le support adéquat de la part d’un psychologue qui se considérerait comme « son sauveur ».

Il y a donc des chances pour que la thérapie ne vous apporte pas ce que vous êtes venu chercher si vous entretenez les idées reçues suivantes avant de consulter :

1. Une thérapie, c’est le moment où le patient expose ses problèmes et où le psy donne des solutions.

Si le psychologue était là pour donner des solutions à vos problèmes, cela voudrait dire qu’il se place en position de détenteur de savoir par rapport à vous. Très répandue, cette façon d’envisager son rôle n’est pourtant pas correcte. Il est, de fait, illusoire de croire qu’il serait là pour vous indiquer la route à suivre ou pour vous tendre les clefs vers la résolution de vos problèmes. Chaque personne, chaque situation, chaque parcours de vie,… est unique et complexe. Dès lors, les réponses prédéterminées, aussi rassurantes soient-elles, relèvent du simplisme à outrance.

En réalité, le thérapeute va plutôt chercher avec vous et dans le respect de votre singularité comment mettre votre situation en perspective, ainsi que vous aider à découvrir ce qui pourrait fonctionner le mieux dans votre cas pour améliorer votre quotidien. En d’autres mots, les solutions sont en vous, elles vous sont propres, mais c’est au psychologue de mettre tout en œuvre pour vous assister au mieux dans votre recherche.

2. Pendant la thérapie, le psy devra me surprendre et me dire des choses que je ne sais pas encore sur moi.

Il arrive que des solutions simples puissent s’appliquer à des problèmes considérés comme complexes. Et cela peut parfois donner l’impression aux patients d’entendre des choses qu’ils savent déjà sur eux. Cependant, ce qui compte dans le changement, ce n’est pas tant le savoir que la mise en application. Le psychologue n’est pas là que pour nous éclairer, mais également et surtout, pour nous aider à intégrer ce changement dans notre vie, à dépasser les obstacles et, au bout du compte, à en ressentir les bienfaits.

3. Une bonne séance est déterminée par le fait de se sentir mieux et plus détendu après.

Faire une thérapie demande de s’ouvrir, de se montrer vulnérable, d’oser voir le côté sombre de son histoire,… Ce n’est pas confortable. On est également amené à envisager les choses différemment et parfois, à faire face à l’inconnu, à la nouveauté. Cela n’est pas confortable non plus. Il est donc naturel de ne pas toujours se sentir détendu juste après une séance… Mais à terme, c’est en partie grâce à ce travail de fond que l’on pourra s’élever et ressentir une paix intérieure durable.

4. Le psy est là pour me rassurer et me redonner confiance en moi.

Le fait de se sentir rassuré peut découler naturellement de la thérapie, mais ce n’est pas un but recherché par le psychologue à la base. La confiance en soi, quant à elle, n’est pas une chose qui se donne de l’extérieur, mais plutôt que l’on acquiert en agissant et en allant vers ses peurs, sans se laisser abattre par les différents obstacles sur votre route.

5. En tant que patient, je ne suis pas responsable du bon déroulement des séances.

En tant que patient, vous avez choisi de venir chercher de l’aide, de vous prendre en main. Cela est un premier pas vers la responsabilisation de soi. Cependant, votre attitude, vos attentes et vos croyances envers le psychologue et la thérapie font également partie de vos responsabilités.

En résumé, une thérapie réussie requiert non seulement les compétences humaines et techniques du psychologue, mais également la prise en compte de la responsabilité et du rôle actif que le patient détient pendant la thérapie, dans son processus d’amélioration de vie. Dépasser les idées reçues est donc une étape non négligeable pour profiter pleinement d’un travail thérapeutique sur soi.