Radio et Conférences

Emission : Les bonnes ondes 

Les troubles du comportement alimentaire avec Ingrid Richaud

Sandrine Dans et Antoine Guillaume reçoivent Ingrid Richaud pour échanger autour de cette thématique


Emission : La vie du bon côté 

Changer sa relation à la nourriture avec Ingrid Richaud

Sylvie HONORE : Ingrid Richaud, psychologue clinicienne, aide ses patients en surpoids à s’aimer davantage pour mieux respecter leurs sensations. L’objectif est que la personne puisse perdre du poids avec plaisir, douceur et bienveillance envers elle-même. A chacun son rythme ! La plupart du temps, les patients repartent non seulement plus légers physiquement mais également psychiquement… Comment ne pas culpabiliser d’avoir mangé ? Cap sur l’approche bio-psycho-sensorielle !


Conférence « Gestion du poids sans régime : Vous aussi vous jouez au yoyo avec votre poids ? »

Conférence : Gestion du poids sans régime : Vous aussi vous jouez au yoyo avec votre poids ?


Intervenante pour la PAC (Présence et Action Culturelle) : La santé dans tous ses états ! Esquisse de dérapages sectaires : cycle de conférences sur les dérives sectaires dans le domaine de la santé

Sujet : Buvez…éliminés ! » sur le respirianisme de Jasmuheen, les troubles anorexiques par Sandrine Mathen, du CIAOSN et Ingrid Richaud, psychologue clinicienne, et spécialiste des troubles du comportement alimentaire.

PAC


Vous pouvez aussi consulter mes articles psy, ainsi que les documents divers liés à ma pratique de psychologue clinicienne pour adultes et adolescents.

Retour à la page d’accueil.

Radio & Conferences

Radio program : La vie du bon côté (translated as The Bright Side of Life)

 

Changing your relationship with food, with Ingrid Richaud


Sylvie HONORE (radio host for the show “La Vie du Bon Côté”): Ingrid Richaud, counseling psychologist, helps her overweight patients to love themselves more so as to better listen and respect their body and hunger sensations. The goal being to help the person achieve healthy weight loss while eating with pleasure and satisfaction, and being kind and gentle with themselves. The rhythm is that of the client ! Most of the time, patients leave therapy feeling much lighter physically and psychologically. How can we eat guilt-free ? Focus on the Bio-Psycho-Sensorial Approach !”


Conference « Weight Management without dieting : Are you also yoyoing with your weight?”

Conférence : Gestion du poids sans régime : Vous aussi vous jouez au yoyo avec votre poids ?


Speaker at the PAC (Présence et Action Culturelle – Presence and Cultural Action): Health in all its states ! Outline of sectarian abuses : cycle of conferences on devious sects in the health domain.

Subject: Drink… Eliminate ! On Jasmuheen’s Breatharianism and Anorexia Disorder by Sandrine Mathen, from the CIAOSN, and Ingrid Richaud, Clinical Psychologist, specialized in eating disorders.

PAC


You can also keep updated with my regular activities (publications, other documents).

Retour à la Back to Welcome Page.

Appointments

Schedule an appointment :
 

By phone : 0472/71.29.30

By email : psy.irichaud@gmail.com

 
Consultations by appointment only :

Centre 67Well-Being and Health Center

Rue de Mons, 67, 1400 Nivelles

All consultations are held in Nivelles (easy access from Braine l’Alleud, Waterloo, Charleroi) 

Sessions last 45 minutes each.

Should you have to cancel your reserved appointment, please take note that there is a 48 hour notice policy. This policy allows me to give your appointment time to another patient. Within the 48 hours prior to our meeting, whether you show up or not, the consultation will be billed.

Licensed psychologist n°882214277

Logo de la Commission des Psychologues

Back to the Home Page

Eating Psychology

Gestion du poids

Many people would give anything to know how to eat what they like, not worry about putting on weight, and feel good about their body. Eating is not only a physiological need but also an emotional need. It is normal for a person to be tempted to eat when feeling bored or after a hard day at work. Often when we try to obtain our ideal weight, we think more about how we can control our eating habits (“not eat this or that”, “think about something else”, “not eat now…”) rather than how we can please ourselves now (“this chocolate is delicious”).

Though it seems at odds with weight loss, never has pleasure and self love been so important in the success of weight management. It is in fact through pleasure eating that one can find satisfaction and therefore not feel the need to continue eating. The problem is rather that the person cannot find satisfaction while eating because of emotions getting in the way, such as guilt about eating certain foods or fear of putting on weight. When we let emotions block us from feeling satisfied, we tend to eat compulsively and may develop an eating disorder, such as overeating even when feeling disgusted or overly full.

The approach I practice in therapy has nothing to do with dieting. It is all about reconnecting the mind to the heart and body while eating. It is based on the well established G.R.O.S. (Groupe de Reflexion sur l’Obésité et le Surpoids- Reflection Group on the Obese and Overweight) approach, which  helps people listen to their hunger and satiety cues instead of eating because of habits. By associating their philosophy to psychology, it is by far the most respectul and loving way you can learn to keep excess weight off, while eat what pleases you and feeling good about it.

Gestion du poids et Liberté

Want to know more and stay updated??

Go to the following Facebook Page.

 

You can also keep updated with my regular activities (my publications, radio, talks and other documents).

Psychological consultations

Some common reasons for a consultation :

 

Emotional issues, such as feeling anxious/stressed, fatigued, burned-out, anger, a sensation of failure, general sadness, or depression

Difficulty adjusting to a change, such as a separation, divorce, death, new job, or unemployment

Relational difficulties at work, with your partner, or family

Intimacy issues

Existential related questions (sense of self and purpose in the world)

An unhealthy relationship with food or an eating disorder, such as chronic yoyo dieting, anorexia, bulimia, overweight, and obesity

 

Psychological consultations give you a confidential space where you can speak freely and think more in depth about what is keeping you from moving on and leading a more meaningful life. My purpose is to help you get out of any vicious cycles you might be stuck in and ask you questions that will help you shift your perspective about the problems you are facing.
You are welcome to come for an in-depth therapy work or perhaps, sometimes for an emergency, just once to ask about a particular subject, or just unload unnecessary burden.
 
Whatever the reason may be, I invite you to ask yourself why wait to feel even worse before deciding to get better ?
 

Consultations: Adults, adolescents, and children (if under 10, it is preferable they be accompanied). French or English speaking consultations, as I am a native speaker of both languages.

 

Schedule an appointment

 
Carte d'Ingrid Richaud (recto) , psychologue à Wavre et à Nivelles (Brabant Wallon)Carte d'Ingrid Richaud (verso), psychologue à Wavre et à Nivelles (Brabant Wallon)

Who am I ?

Ingrid Richaud, psychologue clinicienne As a cognitive and behavioral psychologist, my ultimate goal is to help people get better using a very specific proven method. I specialize in helping clients with anxiety, depression, low self-esteem, communication problems, and eating issues. I pay special attention to adapt the sessions to your specific needs and personal objectives by helping you improve your social and emotional health as well as address any concerns you may have about other personal issues, be it with work, your relationships, or self-image.

After encountering many tools and approaches, I chose to specialize in Acceptance and Commitment Therapy (ACT). ACT is a well-documented model encompassing many different tools such as mindfulness, focusing on actions, increasing flexibility, values work, and building motivation.

I also have expertise in eating disorders and more generally, in eating psychology. For this, I base my work on Dr. Jean-Philippe Zermati’s Bio-Psycho-Sensorial Approach. It is, to my knowledge, the best way to treat an eating disorder as well as any other kind of suffering linked to eating and body dissatisfaction. The idea behind it is not to tell you what to eat but to help you change your eating behavior by letting your body signals guide you. Listening to your hunger cues, understanding your emotional needs, and finding pleasure and satisfaction in food are some of the key elements that will help you find and maintain your weight and peace of mind.

After earning a Bachelor’s degree at Wells College (Aurora, New York) and a Master’s Degree at the Université Catholique de Louvain  in psychology, I have consistently updated my education with workshops, regular trainings, and continued readings. For instance, “The key tools to leading a happier life” workshop is one of the trainings I regularly bring to the therapy room when appropriate.

I am currently enrolled in a 4 year program in Systemic Family Psychotherapy as it is essential for me to offer the best possible care to patients. This will mostly come in hand for patients with relational difficulties (couple, family and /or workplace environment).

 

Continued training and education :

 

Systemic Family Psychotherapy by CEFORES, Centre Chapelles-aux-Champs

(4 years – in progress)Logo UCL Université Catholique de Louvain-la-Neuve

Post-traumatic stress disorder and Complicated Grief by Christophe Herbert

January 2019FormationsPsy

Burn-out Syndrome by Professor Jacques de Mol

January 2019FormationsPsy

MBSR (Mindfulness based Stress Reduction)

8 week cycle with Doctor Bernadette Dupuis

April 2018- June 2018

Malignant Narcissist and his accomplice by Alberto Eiguer FormationsPsy

May 2018

Regular Trainings in Acceptance and Commitment Therapy (ACT)

Since 2015

Logo Association for Contextual Behavioral Science

ACTiff, Licence 82691122869

What prevents me from acting ?Logo CentrEmergences Centre de développement personnel et coaching louvain-la-neuve

Centre Emergence de Louvain-La-Neuve

September 2015

Conflict Management and Non Violent CommunicationLogo Univers Santé de l'UCL

Univers Santé, UCL

November 2014

The key tools to leading a happier lifeLogo UCL Université Catholique de Louvain-la-Neuve

UCL

2012

SAVAR (Sexual Assault Victims Advocate Ressource)Logo SAVAR Sexual Assault Victims Advocate Ressource

Cayuga Counseling Services

2009
 
 

Association member :

 
GROS – Reflection Group on the Obese and Overweight

Le GROS - Le Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids
 
 
 
ACBS – Association for Contextual Behavioral Science

ACBS - Association for Contextual Behavioral Science
 
 
 
 
 
 
AFSCC – French Speaking Association for Contextual Behavioral Science
 

Partners : 

 
Play2Move – Sport’s centre in Nivelles, a club like no other :

Logo Studio Play2Move à Nivelles
 
 
 
 
 
Le Centre 67 – Health and well-being Center :

 Centre 67 - Center 67 – Health and well-being Center

Welcome

The Right Way Signal

Who am I ?

Ingrid Richaud, psychologue clinicienne et spécialiste des troubles du comportement alimentaire

As a cognitive and behavioral psychologist, my ultimate goal is to help people get better using a very specific proven method. I specialize in helping clients with anxiety, depression, low self-esteem, communication problems, and weight issues. I pay special attention to adapt the sessions to your specific needs and personal objectives by helping you improve your social and emotional health as well as address any concerns you may have about other personal issues, be it with work, your relationships, or self-image.
 
After encountering many tools and approaches, I chose to specialize in Acceptance and Commitment Therapy (ACT). ACT is a well-documented model encompassing many different tools such as mindfulness, focusing on actions, increasing flexibility, values work, and building motivation.
 
I also have expertise in eating disorders and weight management. For this, I base my work on Dr. Jean-Philippe Zermati’s Bio-Psycho-Sensorial Approach (www.gros.org). It is, to my knowledge, the best way to treat an eating disorder as well as any other kind of suffering linked to eating and body dissatisfaction. The goal is not to tell you what to eat but to help you change your eating behavior by reconnecting the mind and body. Listening to your hunger cues, understanding your emotional needs, and finding pleasure and satisfaction in food are some of the key elements that will help you find and maintain your ideal weight and especially peace of mind.
 
After earning a Bachelor’s degree at Wells College (Aurora, New York) and a Master’s Degree at the Université Catholique de Louvain la Neuve in psychology, I have consistently updated my education with workshops, regular trainings, and continued readings. For instance, “The key tools to leading a happier life” workshop is one of the trainings I regularly bring to the therapy room when appropriate (more).

 

Psychological consultations

 

Do you sometimes feel like certain thoughts, emotions and/or behaviors prevent you from achieving what you want for yourself?

Here are some common problems addressed in my private practice :

Psychological consultations give you a confidential space where you can speak freely and think more in depth about what is keeping you from moving on and leading a more meaningful life. My purpose is to help you get out of any vicious cycles you might be stuck in and ask you questions that will help you shift your perspective about the problems you are facing.

You are welcome to come for in-depth therapy work, just once to ask about a particular subject or to work on a precise problem, or just to unload unnecessary burdens.
 
Whatever the reason may be, I invite you to ask yourself why wait to feel even worse before deciding to get better?
 

Consultations: Adults, adolescents, and children (if under 10, it is preferable they be accompanied). (French or English speaking consultations, as I am a native speaker of both languages).

 

Schedule an appointment :

By phone : 0472/71.29.30 

By email : psy.irichaud@gmail.com

 

Consultations by appointment only :


Centre 67Well-Being and Health Center

Rue de Mons, 67, 1400 Nivelles 

All the consultations are held in Nivelles  (easy access from Braine l’Alleud, Waterloo, Charleroi).

Sessions last 45 minutes each.

Should you have to cancel your reserved appointment, please take note that there is a 48 hour notice policy. This policy allows me to give your appointment time to another patient. Within the 48 hours prior to our meeting, whether you show up or not, the consultation will be billed.

Licensed psychologist n°882214277

Logo de la Commission des Psychologues

« JE NE SUIS PAS UN CANON DE BEAUTÉ… ET ALORS ? »

Acceptez-vous tels que vous êtes

Comment augmenter notre confiance en nous-même dans un monde autant axé sur l’image, la perfection et le désir irrésistible de popularité ou de plaire aux autres ? Les médias (publicités, magazines, TV,…) et les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, YouTube, Twitter,…) influencent notre rapport à nous-même et aux autres en accentuant l’importance de l’image que nous projetons par rapport au fait de se sentir bien tels que nous sommes.

Certains, pour contrebalancer leur malaise par rapport à eux-mêmes, tenteront de faire l’autruche ou de faire « comme si » en dorant leur image virtuellement. D’autres opteront pour des méthodes d’auto-persuasion positive (comme on peut en retrouver dans l’hypnose) en se répétant des phrases comme « je suis un canon de beauté », « je suis sûr(e) d’arriver à mon but » ou encore « j’ai confiance en moi », dans l’espoir que cela leur permettra de finir par y croire. La méthode Coué et la Loi de l’Attraction (également connue sous le nom de la Loi de l’Univers ou Le Secret), basées sur la répétition d’affirmations positives, sont à l’origine de la « pensée magique », selon laquelle « Il suffirait de dire les choses que l’on veut pour qu’elles se réalisent, comme par miracle ».

Loin de vouloir déprécier ces méthodes, qui dans certains cas procurent un apaisement immédiat en rassurant dans l’instant, il semble tout de même essentiel de préciser que leur seule application reste une solution superficielle et qu’à la longue, elles vont entretenir des comportements et des croyances problématiques pour la confiance en soi, parmi lesquels nous pouvons pointer deux principaux :

1) Rester dans sa zone de confort ;
2) L’illusion du contrôle sur nos pensées et nos émotions : « Mes actions sont déterminées par mes pensées et mes émotions » ou « Je peux supprimer mes pensées indésirables ».

Quel est leur impact négatif sur la confiance en soi ?

1) Rester dans sa zone de confort :

Souvent, l’immobilisme ou le fait de « tourner en rond » est provoqué par l’évitement de l’inconfort et de la gêne. Face à un problème ou une situation difficile, on peut passer beaucoup de temps à ruminer, à penser, jusqu’à ce que l’on puisse trouver une pensée/une idée que l’on jugera comme satisfaisante/réconfortante… sans réellement s’interroger sur sa pertinence. Mais cela représente beaucoup d’heures passées pour finalement obtenir peu de résultats probants.

Lorsque nous nous sentons triste ou en colère, il est naturel de vouloir fuir ou se distraire de cet état émotionnel désagréable. Cependant, c’est à travers l’écoute attentive de nos émotions que l’on peut arriver à retrouver notre équilibre. Il est bien sûr plus facile de rester dans une situation même non-optimale et qui nous est familière, que de sortir de sa « zone de confort » en se confrontant à ce qui nous pose problème et de tenter de changer la situation. Sortir de sa zone de confort est par nature désagréable et inconfortable, mais nier cet inconfort de façon trop régulière peut nous empêcher d’être lucides et provoquer un profond sentiment de mal-être qui aura des répercussions sur l’estime de soi et la confiance en soi.

Comme précisé plus haut, se convaincre soi-même qu’il n’y a pas de problème, que « tout va bien » ou recourir à la « pensée magique » comme moyen de se sentir mieux peut être tentant, car cela nous ramène à notre zone de confort. Mais cela nous pousse également à négliger les problèmes de fond. En fait, c’est un peu comme si nous appliquions sans cesse un nouveau pansement sur une plaie, au lieu de se pencher sur sa cause réelle et qu’au final, la situation ne faisait que s’aggraver. Apprendre à sortir de sa zone de confort nous amène à accepter et à apprivoiser nos émotions pour ne plus en avoir peur. C’est à ce moment-là que l’on peut s’ouvrir à leur message et sortir de l’immobilisme.

2) L’illusion du contrôle sur nos pensées et nos émotions :

La confiance en soi s’obtient par l’action et non par les pensées que l’on entretient. C’est en faisant que nous nous rendons compte de qui nous sommes et de ce que nous sommes capables de faire. Ainsi, croire qu’il suffit de penser autrement ou d’attendre d’en avoir envie pour changer ce qui ne va pas, nous pousse bien trop souvent dans les filets de la procrastination, de la culpabilité, du sentiment d’échec et de l’impuissance si l’on n’y arrive pas. Pourquoi ?

Tout d’abord, si l’on n’y parvient pas, nous allons nous en vouloir, car on va en déduire que c’est parce qu’on ne le désire pas suffisamment ou qu’on ne s’est pas mis dans les bonnes dispositions pour y arriver. Pourtant, si l’on attend que notre tête soit d’accord avec notre comportement, on peut attendre longtemps. En effet, nous n’avons que peu de contrôle sur les pensées et émotions qui nous habitent. Cela a été démontré à maintes reprises. Ainsi, si l’on vous demande, par exemple, de ne pas penser à un ours blanc, vous ne pourrez pas vous empêcher d’y penser et cela, quel que soit votre degré de motivation. De la même façon, si on vous paye pour tomber amoureux de votre voisine et que ce n’est pas le cas à la base, vous ne pourrez en aucune façon provoquer cette situation.

D’un autre côté, la bonne nouvelle, c’est que nous avons bien le contrôle sur ce que nous décidons de faire, sur nos actions, sur notre comportement. Mais si nous n’apprenons pas à prendre du recul face à nos émotions et à nos cogitations, nous aurons le sentiment que ce sont elles qui décident à notre place notre manière de vivre. Or si l’on en croit la Loi de l’Attraction évoquée plus haut, nos actions seraient déterminées par nos pensées, ce qui revient à croire en la toute-puissance des pensées. Mais en les plaçant de la sorte à la décision, nous avons vite tendance à nous réfugier derrière l’excuse du « c’est plus fort que moi » et cela peut même devenir un moyen aisé de se déresponsabiliser de nos actes.

Quelle solution alternative s’offre à nous ? De l’importance de privilégier l’acceptation de soi plutôt que l’auto-valorisation :

Les explications développées jusqu’ici démontrent que la confiance en soi et l’estime de soi sont impactées négativement par des réflexes de confort et d’évitement des problèmes de fond. Il existe pourtant une autre piste pour nous aider à séparer ce qui est de notre ressort de ce qui ne l’est pas, en privilégiant l’acceptation de soi plutôt que l’auto-valorisation.

Pour illustrer cela et en prenant comme base une affirmation telle que « je suis un canon de beauté », si l’on parvient à s’accepter vraiment, on peut la limiter à ce qu’elle est, soit ni plus ni moins qu’une pensée. Ceci n’est bien sûr pas une solution en soi, mais plutôt un exercice pour apprendre à séparer la pensée et l’émotion de l’action. Concrètement, dans cet exemple, on pourrait essayer de prendre du recul en se disant : « Je suis un canon de beauté, et alors ? C’est une pensée agréable, mais ce n’est pas cela qui va influencer la personne que j’ai envie d’être » ou encore « Je suis tout sauf un canon de beauté, et alors ? C’est une pensée désagréable, mais ce n’est pas une pensée qui va changer la personne que j’ai envie d’être ».

Avec la pratique, cette prise de recul face à ses pensées et ses émotions, en ne leurs accordant pas plus d’importance qu’elles ne devraient en avoir à la base, peut nous aider à rester maîtres de nous-mêmes et libres de faire ce que l’on veut vraiment. En effet, nous n’avons de prise que sur notre comportement, ce que nous décidons de faire face à nos émotions et pensées. La confiance en soi, qui s’acquiert par l’action, peut alors beaucoup plus naturellement prendre sa place dans ce processus.

5 IDÉES REÇUES SUR LA THÉRAPIE PSYCHOLOGIQUE

5 IDÉES REÇUES SUR LA THÉRAPIE PSYCHOLOGIQUE

(Et comment augmenter vos chances de suivre une thérapie réussie !)

 
 

Si vous entretenez certaines idées reçues, il y a de fortes chances pour que vous ne profitiez pas ou peu de vos séances et que vous soyez finalement déçus par rapport à ce qu’une thérapie pourrait avoir de positif dans votre vie.

Il existe de nombreux articles sur l’influence bénéfique qu’une thérapie peut avoir chez le patient. Par contre, il y en a beaucoup moins sur l’influence que le patient peut lui-même avoir sur le bon déroulement de sa propre thérapie. Bien sûr, le talent et le savoir-faire du thérapeute vont aider le patient à chercher en lui son potentiel et lui apprendre à le déployer. Mais l’attitude de ce dernier, tout comme ses attentes et ses croyances, jouent également un rôle crucial dans ce cadre. Ainsi, le psychologue aura du mal à aider un patient insuffisamment réceptif et, de son côté, le patient risque de ne pas recevoir le support adéquat de la part d’un psychologue qui se considérerait comme « son sauveur ».

Il y a donc des chances pour que la thérapie ne vous apporte pas ce que vous êtes venu chercher si vous entretenez les idées reçues suivantes avant de consulter :

1. Une thérapie, c’est le moment où le patient expose ses problèmes et où le psy donne des solutions.

Si le psychologue était là pour donner des solutions à vos problèmes, cela voudrait dire qu’il se place en position de détenteur de savoir par rapport à vous. Très répandue, cette façon d’envisager son rôle n’est pourtant pas correcte. Il est, de fait, illusoire de croire qu’il serait là pour vous indiquer la route à suivre ou pour vous tendre les clefs vers la résolution de vos problèmes. Chaque personne, chaque situation, chaque parcours de vie,… est unique et complexe. Dès lors, les réponses prédéterminées, aussi rassurantes soient-elles, relèvent du simplisme à outrance.

En réalité, le thérapeute va plutôt chercher avec vous et dans le respect de votre singularité comment mettre votre situation en perspective, ainsi que vous aider à découvrir ce qui pourrait fonctionner le mieux dans votre cas pour améliorer votre quotidien. En d’autres mots, les solutions sont en vous, elles vous sont propres, mais c’est au psychologue de mettre tout en œuvre pour vous assister au mieux dans votre recherche.

2. Pendant la thérapie, le psy devra me surprendre et me dire des choses que je ne sais pas encore sur moi.

Il arrive que des solutions simples puissent s’appliquer à des problèmes considérés comme complexes. Et cela peut parfois donner l’impression aux patients d’entendre des choses qu’ils savent déjà sur eux. Cependant, ce qui compte dans le changement, ce n’est pas tant le savoir que la mise en application. Le psychologue n’est pas là que pour nous éclairer, mais également et surtout, pour nous aider à intégrer ce changement dans notre vie, à dépasser les obstacles et, au bout du compte, à en ressentir les bienfaits.

3. Une bonne séance est déterminée par le fait de se sentir mieux et plus détendu après.

Faire une thérapie demande de s’ouvrir, de se montrer vulnérable, d’oser voir le côté sombre de son histoire,… Ce n’est pas confortable. On est également amené à envisager les choses différemment et parfois, à faire face à l’inconnu, à la nouveauté. Cela n’est pas confortable non plus. Il est donc naturel de ne pas toujours se sentir détendu juste après une séance… Mais à terme, c’est en partie grâce à ce travail de fond que l’on pourra s’élever et ressentir une paix intérieure durable.

4. Le psy est là pour me rassurer et me redonner confiance en moi.

Le fait de se sentir rassuré peut découler naturellement de la thérapie, mais ce n’est pas un but recherché par le psychologue à la base. La confiance en soi, quant à elle, n’est pas une chose qui se donne de l’extérieur, mais plutôt que l’on acquiert en agissant et en allant vers ses peurs, sans se laisser abattre par les différents obstacles sur votre route.

5. En tant que patient, je ne suis pas responsable du bon déroulement des séances.

En tant que patient, vous avez choisi de venir chercher de l’aide, de vous prendre en main. Cela est un premier pas vers la responsabilisation de soi. Cependant, votre attitude, vos attentes et vos croyances envers le psychologue et la thérapie font également partie de vos responsabilités.

En résumé, une thérapie réussie requiert non seulement les compétences humaines et techniques du psychologue, mais également la prise en compte de la responsabilité et du rôle actif que le patient détient pendant la thérapie, dans son processus d’amélioration de vie. Dépasser les idées reçues est donc une étape non négligeable pour profiter pleinement d’un travail thérapeutique sur soi.