Consultations Psychologiques

Éprouvez-vous :

Des difficultés émotionnelles fréquentes, de la nervosité, de l’anxiété, du stress, de la fatigue, du surmenage, un sentiment d’échec, de la tristesse, de la dépression ?

Des difficultés relationnelles et affectives (au travail, en société, avec le conjoint et la famille) ?

Un rapport à l’alimentation difficile ou un trouble alimentaire (insatisfaction corporelle, boulimie, yoyo, obsessions alimentaires, etc.) ?

La consultation psychologique est un lieu où parler, déposer, réfléchir, faire le point ensemble. Le travail consiste à chercher ensemble comment activer vos ressources « endormies » pour, au bout du compte, les utiliser et retrouver l’assurance et la motivation de continuer le chemin de manière plus confiante et autonome.

Consultations individuelles, couples et familles (possibilité de consulter en français ou anglaisNative english speaking psychologist).

Ce qu’il faut savoir avant d’entamer une thérapie

Une thérapie peut s’avérer être quelque chose de révolutionnaire et améliorer beaucoup de choses, mais tout le monde n’est pas forcément prêt ou un.e bon.ne candidat.e pour cette démarche. Si votre état de souffrance est trop sévère, il peut empêcher le travail sur soi ou créer des attentes irréalistes voire « magiques » envers votre thérapeute. Dans ce cas, sans doute la meilleure option est d’attendre ou  de trouver un moyen de vous reposer en attendant que l’envie de vous mettre au travail et de réfléchir sur vous vienne. 

Je vous propose de prendre en considération certaines idées et aspects importants du travail thérapeutique :

1) Collaboration active des deux parties

Une psychothérapie est une collaboration (une co-construction), où chacune des parties doit garder sa liberté et responsabilité tout au long du processus.

Vous, mieux que quiconque, savez ce que vous vivez, ressentez, expérimentez. Plus vous partagerez ce qui est bon ou moins bon pour vous et pour votre entourage (famille, couple, travail), plus cela nous permettra de nous réajuster et de réévaluer ensemble votre demande pour répondre au mieux à vos besoins.

N’ayant pas de recette miracle ou de solution « prête-à-porter » à vous proposer, c’est en partageant au maximum vos « essais et erreurs » et vos questions, que je pourrai le mieux travailler avec vous.

2) Risques

Une thérapie implique aussi des passages à vide, difficiles, inconfortables. Il faut savoir que tout changement, aussi bénéfique soit-il, oblige à se confronter à ce qui fait peur et à sortir de sa zone de confort. Un changement avantageux pour l’un peut aussi se révéler un désavantage pour l’autre. Il est donc important d’évaluer en amont les risques du changement désiré.

Il est important également de noter que l’espace thérapeutique n’est pas un espace décisionnel (cela nuirait à la créativité et à la capacité d’exploration lors des séances). Les décisions se prennent à tête reposée, dans d’autres contextes que la consultation thérapeutique. 

3) Confidentialité

Les rencontres sont strictement confidentielles et leur contenu est protégé par le secret professionnel.

Toutefois, il arrive que ce dernier puisse être levé lorsqu’il s’agit de prévenir un acte de violence, dont un suicide, ou si un danger imminent de mort ou de blessures graves menace une personne ou un groupe de personnes identifiables.

4) Durée de la thérapie

La durée de la thérapie ne peut être établie a priori, car elle dépend de nombreux facteurs, tels que la nature des objectifs visés, l’implication et le souhait du patient.

5) Annulation ou report des séances

Aucun frais n’est facturé si l’annulation est effectuée au minimum 48 heures à l’avance (jours ouvrables). Cela permet aux patients dans le besoin de bénéficier de votre séance annulée. Au-delà de cette échéance, sauf cas de force majeure (accident, maladie), le temps et l’espace de travail que vous avez réservés vous seront facturés.

6) Dernière séance

Lorsque vous décidez de mettre fin à la thérapie, quelle que soit votre motivation, une « séance d’au revoir » est recommandée. Cela permet de faire un bilan et de fermer d’éventuelles « boîtes ouvertes ». En effet, une thérapie qui s’arrête abruptement, en laissant en suspend d’éventuelles difficultés non résolues en séance, ne peut pas atteindre son objectif thérapeutique. Le cas échéant, en tant que psychologue garante du cadre de sécurité, je prendrai l’initiative de vous contacter pour fixer une séance de clôture.

Prendre rendez-vous

Carte d'Ingrid Richaud (recto) , psychologue à Wavre et à Nivelles (Brabant Wallon)Carte d'Ingrid Richaud (verso), psychologue à Wavre et à Nivelles (Brabant Wallon)